Casser les stéréotypes

Les fondamentaux : sensibiliser, former, adapter

Sensibiliser est le point de départ pour penser intégration.

Il faut dès le plus jeune âge éduquer pour que ces sujets ne soient plus tabous.

Dans la sphère professionnelle, la communication et la formation permettent de casser les stéréotypes. Plus ces sujets sont portés par la direction et les ressources humaines, plus le résultat est perceptible.

La mise en place de tables rondes, d’une communication interne et externe, permettent de faire évoluer les habitudes.

La formation « Acceptation et intégration de la différence et du handicap » destinée aux managers, représentants du personnel, équipes et personnes directement touchées par cette thématique s’avère un excellent outil, grâce à ses apports théoriques, à ses exercices de mise en pratique et au partage de témoignages. 

Cet accompagnement permet de créer les conditions d’accueil idéales et de suggérer des actions pour optimiser l’intégration et l’épanouissement dans l’entreprise.

Inclusion de la différence et du handicapDépassement de soi

Différence

De quoi parle t-on ?

La taille, le surpoids, l’orientation sexuelle, la couleur de peau, la religion, et tant d’autres facteurs peuvent entraîner des moqueries et le rejet. Il ne s’agit pas uniquement de critiques directes mais aussi de ressenti, d’une atmosphère que l’on perçoit autour de soi : des regards insistants, des sous-entendus, des grimaces, des blagues douteuses

Une personne dont le physique est différent subit toute la journée le regard sur son corps, une personne LGBTQ+ sait qu’elle a un risque d’être rejetée, moquée ou agressée.
Le racisme et la discrimination attaquent l’estime de soi et forgent l’impression d ‘une identité inférieure. Les sentiments provoqués s’installent dans le cerveau et peuvent être la source de dépression.

Malgré les lois instaurées pour lutter contre les discriminations, l’impact de la société reste violent sur une personne issue d’une minorité ou présentant un handicap.

Inclusion

Acceptation et intégration de la différence et du handicap

La vie n’offre pas les mêmes facilités à chacun pour trouver sa place et s’épanouir au sein de notre société. Cette réalité se vérifie tant dans la sphère privée que professionnelle. 

Cependant, des choses simples et efficaces peuvent être mises en place pour faciliter l’acceptation et l’intégration de certaines différences ou situations de handicap.

Ces situations parfois délicates se vivent à différents moments de la vie. 

Pour certains, c’est très tôt, à l’arrivée d’un nouveau-né qui viendra au monde avec une déficience. 

Pour d’autres, c’est au cours de la vie que l’individu et ses proches devront faire face à un grave accident ou une maladie qui transformera les habitudes. 

Et parfois même, sans qu’une quelconque déficience ne soit à déplorer, l’être humain fait face à l’incompréhension de ces congénères du seul fait qu’il est différent. 

Faire tomber les tabous, valoriser les atouts, s’adapter, se réinventer,  fédérer, sont autant de possibilités qu’offrent mes ateliers d’accompagnement. 

s’épanouir dans la société

À qui s’adresse cet accompagnement ?

La personne qui se sent différente et mal acceptée au sein de la société éprouve beaucoup de difficultés à s’épanouir et vit une forme d’isolement.

Ce sentiment de mise à l’écart peut être dû à l’identité personnelle ou sociale de l’individu, mais aussi par le fait de son inaptitude à évoluer dans la société telle qu’elle lui est présentDe son côté, notre société est encore trop souvent mal préparée pour s’ouvrir naturellement à ces situations.

Il parait dès lors indispensable d’élargir la vision de tous les acteurs de notre société afin que chacun puisse interagir de manière efficiente.

L’accompagnement que je propose s’adresse aussi bien aux personnes qui subissent la situation qu’à leur entourage : parent, collègue de travail, enseignant, manager.

Que la situation soit subie ou choisie, il est important de bien préparer l’arrivée d’une personne en situation de handicap ou différente au sein du foyer, de l’école ou de l’entreprise.

Certains aspects seront d’ordre pratique* :

  • Aménagements par des moyens de compensation techniques
  • Aide humaine
  • Aménagements organisationnels
  • Formation professionnelle

* Les points liés à la reconnaissance du handicap, les aides financières et l’insertion professionnelle ne sont pas développés puisque des organismes (AGEFIPH, Cap emploi, MDPH, Médecine du travail) assurent cette mission.

D’autres relèveront d’une sensibilisation :

  • Quel regard porter ?
  • Comment aborder le sujet ?
  • Quand faut-il agir ou laisser faire ?
  • Comment faciliter l’intégration au sein de la société ou du foyer ?

Lorsque des réponses claires et pratiques auront été apportées à ces questions, chacun pourra anticiper et réagir positivement aux situations qui se présenteront.

anticiper et réagir positivement

Être présent au bon moment

• Un premier rendez-vous permet de diagnostiquer la situation et les attentes, ainsi que de présenter la démarche qui va être mise en place.

• S’ensuit l’accompagnement proprement dit. Sa durée varie en fonction des attentes qui ont été déterminées lors du rendez-vous initial.

• À la fin de cette période, nous effectuons ensemble un bilan afin de valider les progrès et s’assurer que les appréhensions sont dissipées.

Un accompagnement en 3 étapes

Après quelques mois, certains ajustements

Une fois les premiers mois d’intégration et d’adaptation écoulés, il est bon de faire un bilan, car parfois le temps a laissé apparaître certaines difficultés qui peuvent facilement être estompées.

Un intervenant extérieur, neutre, est un très bon interlocuteur favorisant le dialogue. Il permet de libérer la parole sans que les questions ou remarques ne soient prises comme des reproches de la part des proches.

Sous forme d’entretien individuel et / ou de réunion d’équipe, ce bilan offre la possibilité d’ajuster les rapports entre les parties prenantes.

Des espaces de confiance

Les ateliers de dialogue permettent aux personnes en situation de handicap ou en marge de la société d’être soutenues.

L’accompagnement individualisé permet d’aborder de manière sereine différentes thématiques :

  • exprimer ses émotions
  • identifier ses potentiels
  • se projeter dans l’avenir
  • Reprendre une activité ou rechercher un emploi
  • intégrer sa différence
  • interagir en groupe

Non, le handicap n’est pas à associer aux seules personnes en fauteuil roulant ; malgré ce vieux cliché véhiculé par les médias facilitant l’illustration mais réduisant drastiquement la réalité.

Seules 5% des personnes ayant un handicap moteur se déplacent en fauteuil roulant.

Malgré les quelques avancées sociétales de ces dernières années, la différence et le handicap demeurent des sujets sensibles, tout particulièrement en entreprise. Les principaux freins à l’intégration étant la peur et la méconnaissance.

Combien n’osent toujours pas faire leur « coming-out » de peur de la réaction des proches ?
Combien taisent une maladie de peur de perdre leur emploi ?
Combien hésitent à embaucher par méconnaissance du sujet ?

Les managers se posent de nombreuses questions quant à l’impact qu’aurait une personne handicapée ou différente au sein d’une équipe. Pourtant une personne obèse ne lit pas moins vite qu’une autre personne.
Un transgenre n’est pas moins performant en femme qu’en homme. Les télémarketeurs malvoyants ont le même débit de paroles que tout autre individu.

Ces quelques exemples illustrent encore trop souvent la méconnaissance du sujet.

Fini les stéréotypes !